Recherche féministe partenarial

Cette recherche a été mise sur pied en 2018 suite à la décision de Viol-Secours d’ouvrir la permanence et l’accueil de manière explicite aux femmes lesbiennes, bisexuelles, pansexuelles, aux personnes trans*, non-binaires et intersexes. Elle vise à comprendre les spécificités des violences sexuelles vécues par ces différentes identités. La recherche développe et adapte les outils d’intervention de Viol-Secours, afin qu’ils ne produisent pas eux-mêmes de la violence, et permettent d’accompagner les personnes victimes en fonction de la spécificité des violences qu’elles ont subies.
Elle a été réalisée en collaboration avec la Haute École et réalisée par Amanda Terzidis (chargée de recherche et ancienne permanente psycho-sociale à VS), Nathalie Monbaron ( chargée de recherche et ancienne permanente psycho-sociale à Viol-secours), Hélène Martin (professeure) en lien avec l’équipe et le comité. Elle s’est poursuivie en 2019 et ses résultats ont été présentés en 2020.

Recherche financée par la Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), Ra&D du domaine Travail social, programme de recherche prioritaire