Recherche féministe partenarial

Cette recherche a été mise sur pied en 2018 suite à la décision de Viol-Secours d’ouvrir la permanence et l’accueil de manière explicite aux femmes lesbiennes, bisexuelles, pansexuelles, aux personnes trans*, non-binaires et intersexes. Elle vise à comprendre les spécificités des violences sexuelles vécues par ces différentes identités. La recherche développe et adapte les outils d’intervention de Viol-Secours, afin qu’ils ne produisent pas eux-mêmes de la violence, et permettent d’accompagner les personnes victimes en fonction de la spécificité des violences qu’elles ont subies.
Elle a été réalisée en collaboration avec la Haute École et réalisée par Amanda Terzidis (chargée de recherche et ancienne permanente psycho-sociale à VS), Nathalie Monbaron ( chargée de recherche et ancienne permanente psycho-sociale à Viol-secours), Hélène Martin (professeure) en lien avec l’équipe et le comité. Elle s’est poursuivie en 2019 et ses résultats ont été présentés en 2020.